Souffrez-vous d’insomnie?

Avez-vous régulièrement du mal à vous endormir ? Même après une longue et épuisante journée ?

Vous retrouvez-vous éveillé pendant la nuit, mais n’arrivez pas à vous rendormir ?

Êtes-vous inquiet par la simple pensée d’aller au lit chaque soir ?

Est-ce que vos somnifères ne font plus effet ?

Est-ce que votre carrière ou votre vie personnelle prend un coup à cause du manque de sommeil ?

Voulez-vous en apprendre plus sur l’insomnie ?

40perc canadians

Le saviez-vous?

Selon Statistiques Canada, environ 40 % de la population vie avec un trouble du sommeil, l’insomnie étant le plus fréquent.

Qu’est-ce que l’insomnie?

L’insomnie est le trouble du sommeil le plus répandu, touchant approximativement 10 % des adultes de manière chronique et 25 % de manière aiguë. Cette condition vous empêche de vous reposer convenablement et vous fait bâiller à longueur de journée.

L’insomnie peut prendre plusieurs formes. Certaines personnes auront de la difficulté à s’endormir, ce qui représente un problème lorsqu’elles prendront plus de 20 à 30 minutes au lit avant de s’endormir. D’autres vont se réveiller fréquemment et ne peuvent plus se rendormir. L’insomnie peut être aiguë (court terme) ou chronique (long terme). L’insomnie chronique est diagnostiquée lorsque votre problème arrive au moins trois nuits par semaine pendant au moins trois mois.

no pills 1

Évitez les somnifères

Les somnifères peuvent aider comme traitement à court terme, mais des études ont montré qu’il existe de meilleures solutions. De plus, les personnes prenant des médicaments en vente libre pourraient développer une dépendance qui pourrait causer une réduction de vigilance, de la fatigue ou de la dépression.

Traitement

Chez Apnée Santé, nous vous encourageons à utiliser la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) au lieu des somnifères. La TCC vise à changer votre modèle de pensées et votre approche face au sommeil et à vos habitudes avant de vous coucher.

Ce type de thérapie vous aide à contrôler ou éliminer les pensées négatives et les inquiétudes qui vous empêchent de dormir, ainsi qu’à développer des habitudes saines ou d’éviter des comportements qui perturbe votre sommeil. Avec plus de 40 % des Canadiens souffrant d’un repos de mauvaise qualité, il existe une panoplie de produits et d’astuces de marketing, mais les preuves démontrent que la TCC est le seul traitement qui provoque une amélioration du sommeil de 80 %.

Le sommeil est aussi important qu’une bonne nutrition ou de l’exercice.

Charles Morin

Président du World Sleep Society

Les effets de l’insomnie

Gain de poids

Pendant le sommeil, nos corps produisent un certain nombre d’hormones incluant les leptines : une hormone contrôlant notre appétit. Si nous ne dormons pas assez, notre corps va réduire la production de cette hormone et donc, nous mettre plus à risque envers l’obésité.

Maladie cardiovasculaire

La pression artérielle diminue aussi lorsque nous dormons, mais les troubles comme l’insomnie ou l’apnée du sommeil mettent plus de tension sur notre cœur, ce qui peut mener à de l’hypertension. Une déclaration du American Heart Association en 2015 a mentionné qu’une courte durée de sommeil était associée avec un plus grand risque d’hypertension et de maladie coronarienne.

Santé mentale

Selon une méta-analyse de 2016, l’insomnie est associée à un risque plus élevé de dépression. Dans une étude de 2017, des chercheurs ont trouvé un lien entre la privation de sommeil et une grande accumulation de protéine amyloïde bêta dans le cerveau : un facteur clé dans le développement de la maladie d’Alzheimer. Bien que les essais cliniques n’aient pas encore prouvé que l’absence de sommeil puisse engendrer la démence ou la maladie d’Alzheimer, ça pourrait potentiellement être une conséquence du manque de sommeil.

test du sommeil a domicile

30 à 70 % des patients qui consultent pour de l’insomnie ont l’apnée du sommeil.

Il y a plusieurs facteurs qui peuvent contribuer à l’insomnie et certains pourraient être des symptômes ou des effets secondaires d’un autre problème sous-jacent.

  • Troubles respiratoires : asthme ou insuffisance cardiaque
  • Conditions psychologiques telles que le stress financier ou émotionnel, l’anxiété ou la dépression
  • Troubles neurologiques : maladie d’Alzheimer ou du Parkinson
  • États de douleur : arthrite et maux de tête
  • Troubles gastro-intestinaux : brûlements d’estomac, RGO
  • Ménopause
  • Substances telles que la caféine, le tabac ou l’alcool
  • Troubles du sommeil : syndrome des jambes sans repos ou l’apnée du sommeil

C’est cette dernière cause qui en est souvent le coupable. Des études ont rapporté qu’entre 30 et 70 % des patients souffrant d’insomnie ont aussi l’apnée du sommeil.1

La première étape dans l’évaluation d’une personne pour l’insomnie est d’exclure l’apnée.